La série de vidéos “Suivez mon regard”. Retour sur une expérience d’histoire publique

Billet rédigé par Arthur Hérisson, membre de deuxième année en section des Époques moderne et contemporaine, édité par Daniela Trucco.

Tournage des vidéos “Suivez mon regard”. @Nina Valbousquet.

Les chercheurs sont de plus en plus fréquemment invités à diffuser les résultats de leurs recherches auprès du grand public. Parmi les multiples supports qui ont été investis (blog, bande-dessinée, jeu vidéo, etc.), la vidéo est l’un de ceux qui obtient actuellement le plus de succès.

En mai dernier, l’École française de Rome a publié sur ses réseaux sociaux une série de six capsules vidéos présentant les recherches de ses membres. Ces vidéos sont le fruit d’un travail entamé à la demande de la directrice durant l’automne 2021 par Angela Cossu, Philippe Lefeuvre, Élodie Oriol, Paolo Tomassini, Nina Valbousquet et moi-même. L’objectif était la mise en ligne de capsules courtes et dynamiques destinées à faire connaître les travaux des membres au-delà du seul public universitaire. Le principal enjeu de la conception était ainsi de concilier souci de démocratisation des savoirs et qualité scientifique du propos.

Réalisée sous la supervision de Maxime Rovere, la préparation des vidéos s’est faite en trois temps : la conception, le tournage et le montage. Ce fut la première étape qui fut la plus longue : elle a nécessité quatre réunions, en octobre et novembre. L’idée initiale de Maxime Rovere était d’organiser chaque vidéo autour d’un « document-maître », dont les membres seraient amenés à montrer l’intérêt pour la recherche historique. Dans le cas de ma vidéo, il s’agit du registre-matricule des Zouaves pontificaux, un registre sur lequel étaient inscrites les informations relatives aux volontaires étrangers qui s’engagèrent dans l’armée du pape durant la dernière décennie de son existence.

Tournage des vidéos “Suivez mon regard”. @Nina Valbousquet.

Les sujets abordés dans les vidéos sont très divers : la collection de l’ancienne bibliothèque des Farnèse, les signa (dessins servant à identifier l’auteur d’un document) des notaires médiévaux, les cadeaux offerts aux artistes du XVIIIe siècle, les fragments de peinture murale de la villa d’Hadrien, l’attitude du pape Pie XII face à la Seconde Guerre mondiale et l’engagement de volontaires étrangers dans l’armée du pape durant la décennie 1860. Ces sujets reflètent la grande variété des recherches menées actuellement par les membres de l’École.

La principale contrainte fixée à la rédaction des textes était celle de la brièveté, les vidéos devant avoir une durée d’environ trois minutes. Un tel format était évidemment bien éloigné de ceux auxquels les universitaires sont habitués lors des colloques et séminaires. Les membres ont par conséquent dû s’adapter à un mode d’écriture différent, plus condensé, qui imposait d’aller directement à l’essentiel, en mettant en avant une problématique claire à laquelle la vidéo devait apporter une réponse. Afin de rendre les vidéos plus dynamiques, chaque chercheur a été invité à fournir un grand nombre d’images libres de droit susceptibles d’illustrer son propos.

Le tournage a eu lieu le 2 décembre, dans le Salone de la bibliothèque de l’École française et a été l’occasion pour plusieurs des membres de faire pour la première fois l’expérience de la prise de parole face à une caméra. Le montage, quant à lui, ne concernait pas directement les chercheurs puisqu’il a été confié à un professionnel.

Tournage des vidéos “Suivez mon regard”. @Nina Valbousquet.

Les six vidéos ainsi réalisées ont été d’abord déposées sur la chaîne Youtube de l’École française de Rome, puis ont été chacune l’objet d’une campagne de promotion sur les réseaux sociaux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search