Programme MSVATICAN: Catalogue des manuscrits français et occitans de la Biblioteca Apostolica Vaticana

MSVATICAN a été lancé en 2011 par l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes et l’École française de Rome. Comme l’a rappelé Marie-Laure Savoye en 2018, à l’occasion des 80 ans de l’IRHT, ce programme était en germe depuis longtemps dans l’esprit des romanistes de l’IRHT (« Retour au Vatican », dans F. Bougard et M. Zink (dir.), 80 ans de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris 2019, p. 63-73). En effet, peu de temps après le lancement du programme, la Section romane de l’IRHT héritant des papiers de travail de sa fondatrice Édith Brayer, membre de l’EFR de 1946 à 1948, découvrait qu’elle avait conçu le même projet en 1946 et pris alors d’abondantes notes à la Bibllioteca Apostolica.

Fig. 1: Page de garde d’un manuscrit de Claude Fauchet (Paris, BnF, fr. 24726, f. 131v). Source : gallica.bnf.fr

La Biblioteca Apostolica Vaticana possède plus de 400 manuscrits médiévaux en français et en occitan, ce qui en fait le quatrième fonds mondial pour ces deux langues, un fonds encore largement sous-exploité car catalogué seulement de façon partielle. Le programme MSVATICAN en réalise le catalogue complet (analyse du contenu, étude codicologique). D’ores et déjà, l’examen des manuscrits a permis de repérer quelques exemplaires ignorés de textes connus (la Ballade des pendus de Villon), ainsi que de nombreux textes historiques, médicaux ou astrologiques tout à fait inconnus et d’autres, enfin, dont on ignorait qu’il existât une copie manuscrite (par exemple un traité d’agronomie dont la copie du Vatican permet de reculer la date d’un demi-siècle). Ajoutons qu’à l’occasion des dépouillements de la documentation sur les fonds vaticans, une liste provisoire des manuscrits modernes contenant du français a été établie. Elle sera éditée en marge de la publication principale.

Fig. 2: Une capture d’écran d’une partie de la notice du catalogue en cours. Légende : « Notice du ms. Vaticano (Città del), BAV, Reg. lat. 335 dans le catalogue ».

La constitution des fonds de la BAV s’est faite de manière particulière, par l’accumulation de collections privées davantage que par des achats isolés. Elle est un témoignage des recherches et des intérêts de collectionneurs et d’érudits des xvie et xviie siècles. Médecins, juristes, parlementaires ou historiens, ils privilégiaient l’intérêt des textes plutôt que la belle facture des volumes : peu de piété, peu de romans, mais une proportion tout à fait inhabituelle d’histoire, de droit, de « sciences ». Les manuscrits de la BAV portent les traces de leur lecture critique et de leurs annotations préparatoires à des travaux philologiques ou historiques, par exemple le Recueil de l’origine de la langue et poésie française de Claude Fauchet ou le Dictionnaire de Jean Nicot. Les notices consacrent donc une part importante à l’histoire des volumes ; le catalogue replacera de nombreux items dans les inventaires de collections anciennes, en particulier celles de Claude Fauchet et de Paul et Alexandre Petau. Ces traces d’usage dans les manuscrits invitent à regarder d’un œil neuf l’accueil réservé, dans les bibliothèques modernes, aux œuvres du Moyen Âge, et apportent un nouvel éclairage sur le rayonnement de la culture française en Italie au xviie siècle.

Fig. 3: une capture d’écran d’une partie de la notice dans notre base Jonas. Légende : « Fiche du ms. Vaticano ( Città del), BAV, Reg. lat. 335 dans la base Jonas. Pour consulter la fiche complète : http://jonas.irht.cnrs.fr//consulter/manuscrit/detail_manuscrit.php?projet=65816

Le programme fait l’objet d’une convention tripartite franco-italienne entre le CNRS, la Biblioteca Apostolica Vaticana et l’École française de Rome, signée pour 10 ans, de 2013 à 2023. La BAV mène la numérisation des manuscrits du corpus et publiera le catalogue dans ses collections. Le CNRS fournit les forces vives, avec la Section romane de l’IRHT, à la fois pilote et cheville ouvrière du programme, entourée de membres d’autres équipes du même laboratoire et de collègues extérieurs ou retraités. L’EFR accueille les équipes lors de leurs séjours à Rome et organise des rencontres scientifiques régulières ponctuant l’avancée du programme : celle de 2013 portait sur des Réflexions théoriques et méthodologiques sur le catalogage à l’ère du numérique, celle de 2015 sur les Traces de possesseurs modernes dans les manuscrits français médiévaux, celle de 2017 sur la lecture et l’utilisation des chansonniers français et occitans par les humanistes français et italiens. En 2019, l’EFR et l’équipe porteuse du projet ont invité Michel Zink, de l’Académie Française, à prononcer une conférence sur les deux romans de la Rose à l’Ambassade de France près le Saint-Siège. 

L’EFR a également publié dans les MEFRM une présentation du programme et de ses premiers résultats (M.-L. Savoye, A.-F. Leurquin-Labie, J.-B. Lebigue et M. Careri, « Sur les traces d’Édith Brayer : catalogue des manuscrits français et occitans de la Bibliothèque Vaticane », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge, 126-2, 2014). Au terme du programme, en complément du catalogue papier, les données des notices seront versées dans le catalogue informatique de la BAV, et dans la base de données de la Section romane, ce qui assurera de manière pérenne l’actualisation de la bibliographie, dans le cadre de l’inventaire complet des manuscrits français d’oc et d’oïl qui est l’une des missions fondamentales de la Section romane de l’IRHT. Les découvertes dépassant le cadre contraint d’une notice de catalogue feront l’objet d’articles dans un volume des Miscellanea de la collection Studi e Testi.  

Billet d’Anne-Françoise Leurquin (IRHT-CNRS), co-directrice du programme


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search